Andrea Lanciotti se forme et travaille au théâtre dès l’âge de seize ans avec la compagnie italienne « La Camera Chiara », dirigée par Luigi Maria Musati (directeur du conservatoire national italien « Accademia Nazionale d’Arte Drammatica Silvio D’Amico »).
Son premier spectacle est La Sommossa, mis en scène par son maître Musati.
Il se forme, ensuite pendant trois ans au mime avec Alessandro Niccolini, élève d’Orazio Costa, également professeur au conservatoire national italien. Parallèlement il étudie le chant à la prestigieuse école de Musique Populaire de Testaccio, à Rome.
Puis il se dirige vers le théâtre de recherche et travaille, notamment, avec un des maîtres de l’avant-garde italienne Giuliano Vasilicò dans : Amleto (2000), Amadeus (2001) et Proust (2006) dans les rôles titre, ainsi que dans Les 120 journées de Sodome (2004).
À l’international, il travaille pour le Vulstabinis Yaunimo Teatras dirigé par Eimuntas Nekrosius et avec Ellen Stewart fondatrice de la MaMa experimental theatre company de New York.
Puis il rencontre Angelica Liddel pour Le rapt de Lucrèce (2013) à la Biennal de Venise où il a le rôle masculin principal et You are my destiny (2014) au Théâtre de l’Odéon, avec le rôle de Tarquinio.
Au cinéma, il travaille dans différents courts-métrages dont Una Questione di Chimica pour lequel il est lauréat du prix du meilleur acteur au 48hours film project et dans les long-métrages Gangs of New York de Martin Scorsese et Manuale d’amore 3 de Giovanni Veronesi.
Il met également en scène et interprète ses propres textes, dans la tradition italienne du théâtre-narration : NO (2011) présenté au festival North Zone de Croningen au Pays Bas et San Michel 1944 (2012) production Fati di Versi, qu’il présente aussi à Paris dans des lieux intermédiaires.