Anna-Romano-sans-nom-ph

Comédienne et metteur en scène, Anna Romano naît en 1971 à Naples. Elle fonde à Udine, dans le nord-est italien, avec Benedetta Frigerio la compagnie La Fanfare Minable. Aujourd’hui, elle est directrice artistique de la compagnie FORTeRESse, basée à Bruxelles. Elle se forme, entre autres, avec : Thierry Salmon, Mohamed Driss, Judith Malina, Marcel lì Antunez Roca, François Pesenti, Materic Mladen, Marco Martinelli, Gabriele Vacis, Laura Curino, Marco Baliani, Giorgio Barberio Corsetti, Cesare Lievi, Imke Buchholz, Al Yamanuchi (jeu et mise en scène), Chilla Lacatos (danse contemporaine), Irène Tassembedo (danse africaine), Renata Molinari (dramaturgie), Gabriella Munari, Emanuele De Checchi (chant).

Danseuse classique professionnelle, elle débute au théâtre en 1993 avec Zingari de Viviani, mis en scène par Toni Servillo. En 1995, elle participe au In du Festival d’Avignon avec L’Histoire du soldat de Pier Paolo Pasolini, mis en scène par Gigi Dall’Aglio, Giorgio Barberio Corsetti et Mario Martone. En 1998, elle fait une rencontre fondamentale avec Matthias Langhoff, lors de sa participation à l’École des Maîtres. Feront suite des nombreuses collaborations avec le Maître. Entre 2000 et 2002 elle met en scène I dis robàs, concerto Pasolini, une production CSS – Teatro Stabile di Innovazione del Friuli Venezia Giulia ; Di zucchero e di neve, pour le Mittelfest Europa. En 2005 elle interprète Aurore corrosive de et pour Alda Merini, mis en scène par Marcela Serli, traduction de Jean-Paul Manganaro. Aurore corrosive a été joué au Festival Entre-Vues – Théâtre Marni de Bruxelles, au Théâtre Éphéméride en Val-de-Reuil et au Teatro Sancarluccio de Naples. En 2007 elle est dirigée par Stéphane Oertli de la compagnie Fraction dans Beards I : Daemonie – une production du Théâtre de la Place de Liège, ERT de Modena, Europalia Bruxelles. Elle dirige ensuite Rapsodie Pasolini (2009) et Le reflet de la Lune – d’après Federico Fellini (2010), pour le Festival Mozaïk – Université de Louvain La Neuve. En 2008 elle obtient une bourse à la traduction de la Chartreuse d’Avignon pour le deuxième volet de Beards Trilogy de Stéphane Oertli vers l’italien. En 2009 elle a traduit vers le français avec Frédérique Loliée Médée et Petite Antigone de Antonio Tarantino pour l’Arche éditeur. En 2010 elle écrit et interprète Sex Politex, traduit par Inbal Yalon, mis en scène par Pierre la Fleur en 2011. En 2012 elle reçoit une bourse d’écriture pour Burn-out. En 2015 elle interprète la Julie de They shoot horses, don’t they? de Horace McCoy dans l’adaptation de Daniel Decot Danse avec les pauvres, pour le Festival Festin –Mons capitale culturelle.

Avec Octogone : jeu L’ère du témoin, Le garçon de la photographie, III ; mise en scène Ciment